fbpx

Awale Mag

Magazine pour la créativité de l'Afrique

LES SPECIALITES CULINAIRES DE LA COTE-D’IVOIRE

La Cote d’Ivoire est un pays de l’Afrique de l’Ouest bien connue pour ses richesses naturelles, ses bananeraies  ses paysages époustouflants et bien évidemment sa cuisine exceptionnelle. Nous vous proposons aujourd’hui un voyage culinaire au sein de la gastronomie ivoirienne.

LES SPECIALITES CULINAIRES DE LA COTE-D’IVOIRE

Dans la gamme des sauces, on a très vite l’embarras du choix. Nous vous présentons ici quelques unes des sauces ivoiriennes les plus connues et les plus appréciées.

  • Sauce Graine : cette sauce incontournable dans le registre gastronomique ivoirien est faite à base des noix de palme. Traditionnellement, les noix de palme sont cuites puis pilés au mortier afin d’en extraire la sauce. On peut l’achalander à souhait avec de la viande ou encore du poisson fumé.
  • Sauce Gombo : c’est unesauce gluante à base de gombos frais ou secs, on la trouve un peu partout en Afrique de l’Ouest. Elle est appelée kopé en Côte-D’ivoire.
  • Kedjenou : c’est une recette de ragout de viande de brousse (gibier : biche,agouti) ou de poulet de l’Afrique de l’ouest et plus particulièrement du centre de la Cote- d’ivoire. C’est la recette des travailleurs agricoles et des chasseurs. La recette traditionnelle se fait dans un récipient en terre cuite appelé canari posé sur un feu de bois. Certaines ethnies de la Côte-d’Ivoire appelés les Baoulés utilisent des feuilles de bananes pour couvrir l’ouverture du canari. Il est possible d’ajouter en restant dans la tradition, des aubergines ou encore  quelques gouttes de vin de palme.

Dans la catégorie des sauces les moins connues on retrouve :

  • Kplala : cette sauce est faite à base de feuilles de corète potagère.
  • Zaho : plat en sauce avec de la viande d’agouti, on retrouve généralement cette spécialité dans l’ouest de la Côte-d’Ivoire.
  • Gouagouassou : c’est un ragout accompagné de viandes diverses, de poissons, cuit avec une sauce de légumes (aubergine, gombo)
  • Sauce gnangnan : c’est une sauce faite à base de gnangnans, les gnangnans sont de petites baies très amères, avec un goût de quinquina.

Dans la gamme des accompagnements prévus pour accompagner ces délicieuses sauces, on compte notamment:

  • Le foutou: communément appelé le plat national, il peut être fait à base d’igname ou de banane. On l’obtient en pilant l’igname ou la banane dans un mortier en bois qu’on dispose après sous forme de boules compactes accompagnées avec la sauce graine ou encore le kédjénou.
  • L’aloko: C’est une variété de bananes également appelés plantains que l’on consomme beaucoup en Côte d’Ivoire et au Cameroun. On peut les frire ou les cuire à vapeur.
  • Placali : Il s’agit d’une pâte demanioc fermentée généralement dégustée avec la sauce graine, gombo ou
  • Kabato : c’est une pâte originaire du nord de la Côte d’Ivoire, elle est faite à base de semoule de maïs, elle peut-être accompagnée par n’importe quelle sauce.
  • Attiéké : c’est le plat le plus connu de la Côte-d’Ivoire. Fait à base de manioc, l’Attiéké ou semoule de manioc est un plat que l’on retrouve à tous les grands rendez-vous festifs et au menu dans tous les grands restaurants, maquis et autres lieux de restauration en Côte d’Ivoire.Ce n’est pas étonnant que ce met fasse autant l’unanimité. En effet, le couscous de manioc n’est pas une denrée rare. Le manioc est une plante cultivée en grande quantité dans le pays. Ce qui garantit l’approvisionnement des marchés et un prix relativement abordable. Grâce à la diversité des choix d’accompagnement, les amateurs d’Attiéké et autres admirateurs de cette spécialité culinaire ivoirienne, peuvent combiner ou varier à souhait les compléments nutritifs pour le plaisir de leurs papilles.

Pour finir, faisons un tour du coté des boissons locales consommées dans ce pays. La plupart d’entre elles se retrouvent également dans d’autres régions de l’Afrique de l’Ouest.

  • Bissap: c’est une plante herbacée de la famille des malvacées originaire de Guinée et que l’on retrouve dans de nombreux pays d’Afrique. Egalement connu sous le nom de fleur d’hibiscus, le bissap permet d’obtenir un jus délicieux légèrement acidulé que l’on peut consommer avec ou sans sucre
  • Gnamankoudji: c’est un jus fait à base de gingembre fabriquée en Côte-d’Ivoire.
  • Baka: c’est une bouillie de riz.
  • Tchapalo: c’est une bière traditionnelle fabriquée dans le nord de la cote d’ivoire à partir de céréales.
  • Bandji ou vin de palme : c’est une boisson alcoolisée obtenue par fermentation naturelle de sève de palmier.
  • Koutoukou ou gbélé : c’est une boisson localement produit en Côte-d’Ivoire.

Alors lors de votre prochain séjour en Côte d’Ivoire quel plat gouteriez-vous en premier ?

 

 

 

view(s) 5809

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.