fbpx


Awale Mag

Magazine pour la créativité de l'Afrique

Auteur/Author: Aissatou GAYE

Les étoffes africaines

Nous partons dans cet article à la découverte des tissus 100% africains. Le tissu le plus rattaché à l’Afrique reste le wax, mais comme nous vous l’expliquions dans un article précédent, le wax nous vient de l’Indonésie où, au 19e siècle, le colonisateur hollandais, s’inspirant du batik javanais, ont repris cette méthode de teinture en y appliquant de la cire pour mieux fixer les couleurs. S’il existe une industrie africaine du wax, un petit coup d’œil à nos traditions et cultures nous permet de découvrir des étoffes bien africaines. Petit tour d’horizon :

Le Bogolan.

Le Bogolan est un textile originaire de l’Afrique de l’Ouest principalement le Mali, le Burkina et la Guinée. Étymologiquement, le terme bogolan vient des mots Bambara  »bogo » et  »lan » signifiant respectivement  »terre » et  »avec ». C’est un tissu dont la confection et le port sont ancrés dans les traditions africaines. Tout un article lui est consacré par notre bloggeuse Lucrece Gandigbe, à lire ici: Origines et significations du wax. Vous y trouverez plus de détails sur la légende de sa création, la technique de confection ainsi que les usages de ce tissu, de nos jours.

Le Kita ou Kenté

Le Kenté, pagne des Rois, est un pagne tissé qui nous vient du peuple ASHANTI du Ghana et du peuple EWE de Ghana et Togo. Le fil de coton est tissé en bandes étroites sur un métier manuel fait maison par le tisserand. Les bandes ainsi obtenues sont assemblées pour former un pagne de coton. Il existe une subtile différence entre le Kenté Ashanti, aux couleurs vives et motifs géométriques, et le Kenté Ewé qui ressemble un peu au tweed écossais. Vous aurez plus de détails sur notre article consacré au Kenté.

http://awalebiz.com/fr/afrique-et-mode/kente/

Le pagne Baoulé

Le pagne baoulé est une variante du pagne Kenté, fabrique en Côte d’Ivoire par le peuple Baoulé. Celui-ci est une ethnie du groupe Akan. Sa particularité par rapport au Kenté traditionnel est son tissage en lignes verticales. Les motifs, s’il y en a, sont en général plus fins que ceux du Kenté. Le pagne Baoulé est fabriqué dans le célèbre village de Bomizambo, souvent avec des fils de coton. Les villes de Toumodi, Dimbokro, Tiébissou, Yamoussoukro situés dans le centre du pays sont aussi reconnues pour la qualité de leur pagne Baoulé.

Le lepi

 

En Moyenne Guinée, le  »lépi » qui est aussi un tissu traditionnel peul du Fouta Djallon, représente les valeurs de cette communauté. Ce pagne est tissé à la main et teint à l’indigo. Ce tissu est propre à la Moyenne Guinée, avec une inspiration simple et authentique. Selon la tradition « peule », celui qui porte ce pagne est à l’abri des sorciers qui ne pourront pas lui faire du mal. Dans les villages, on change la nouvelle mariée généralement par ce tissu lors des mariages traditionnels.

La Shuka Masai

La Shuka Masai est un tissu traditionnel d’Afrique de l’Est, caractéristique du peuple Masai au Kenya. C’est une pièce de coton, proche du plaid et généralement de couleurs vives bleus et rouges Cette étoffe à carreaux est portée par les hommes Masaï, drapée autour du corps et nouée à l’épaule.

Comme autres tissus traditionnels du Kenya, vous avez le Kikoy, le Khanga.

Il existe beaucoup de tissus traditionnels bien africains dans chaque pays, chaque ethnie ou groupe ethnique : catapulana au Mozambique ; Le Ndop bamiléké au Cameroun, le shweswhe en Afrique du Sud, …Le patrimoine culturel et textile africain est riche de ces différentes sortes de tissus qu’il appartient aux designers locaux de mettre en valeur et d’exporter sur la scène Mode internationale. Les possibilités sont infinies, la créativité aussi.

view(s) 2891

Auteur/Author: Aissatou GAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.